Thomas Bégin

Exercices de facultés naturelles

13 juin – 11 août 2019

VERNISSAGE : 13 juin 2019 à 17h30

 

Thomas Bégin, « Lithophone », 2019. Photo : Guy L’Heureux

Dans le cadre du projet Period rooms. 8 expérimentations artistiques, 24 intérieurs historiques, organisé par Marie J. Jean en collaboration avec VOX, centre de l’image contemporaine et les musées participants.

 

Thomas Bégin réalise une intervention spécifique dont le point de départ est l’espace de travail de Guido Molinari – son atelier en partie muséifié et exposé au public – et qui se décline dans tous les espaces d’exposition de la Fondation Guido Molinari. Faisant appel au dispositif de la period room, cet atelier placé sous vitrine révèle les traces, en couches multiples, du travail qu’y a réalisé le plasticien durant vingt ans. L’intention de Thomas Bégin est de déployer ces multiples strates temporelles en concevant l’atelier comme une « machine » de production où se sont succédé idées, expérimentations et travail en séries. À partir de cette « period mental room », Bégin a conçu différentes sculptures sonores, visuellement abstraites, musicalement concrètes, qui offrent un rapprochement avec les recherches conceptuelles et chromatiques de Molinari, avec lesquelles elles entretiennent un dialogue inattendu. Cette exposition fait suite à une recherche à laquelle l’artiste s’est consacré en résidence à la Fondation Guido Molinari au printemps 2019.


Vernissage le 13 juin à partir de 17h30

Suivez le parcours :
17h30 Château Dufresne, présentation de Pierre Dorion et de Claire Savoie
18h30 Fondation Guido Molinari, séance d’écoute de l’œuvre de Thomas Bégin
Une navette assurera la circulation entre le Château Dufresne et la Fondation Guido Molinari.


Thomas Bégin est à la fois artiste multidisciplinaire et musicien. Ses travaux les plus récents prennent la forme d’installations sonores fabriquées à partir d’équipements audiovisuels désuets, d’instruments de musique récupérés et de quincaillerie électrique. Ses dispositifs, sorte de « synthétiseurs », permettent à la fois la production de sons et de bruits, mais aussi l’organisation de ces sons à l’intérieur de structures dynamiques émergeant directement des propriétés physiques des matériaux dont ils sont constitués. Bégin explore ainsi différentes possibilités de composition sonore à partir d’un travail d’assemblage plastique et technique propre à la sculpture. Il a présenté ses œuvres au Québec comme à l’étranger, notamment au centre d’art Est-Nord-Est (Saint-Jean-Port-Joli, 2013), à la Fonderie Darling (Montréal, 2014), au festival d’art sonore Tsonami (Valparaiso, Chili, 2016), à la galerie West Den Haag (La Haye, Pays-Bas, 2017), à la galerie B-312 (Montréal, 2006 et 2017), à la Factatory (Lyon, France, 2018) et au festival Sonandes (La Paz, Bolivie, 2018).